Un novice et un pro se partagent leur bite!Un site utilisant WordPress< /p>

sex hot video

Vidéo de cul : Gays

Un novice et un pro se partagent leur bite!

déc 8

Les deux mecs se retrouvent rapidement nus. Ils laissent leurs actions parler, leurs langues se promenant sur la paire de rotoplos de l’autre qui frémit à chaque caresse humide. Le plus jeune des deux hommes se dirige directement sur le zgeg de son pote qu’il gobe jusqu’au fond de la gorge. Il savoure le mandrin avec appétit avant de subir le même traitement. On se pompe, se masturbe alors que les battements de cœur et la respiration augmentent. Les jambes en l’air et le postérieur à porter de main, le jeune salaud se fait manger le postérieur à fond avant de se diriger vers le fion de son poilu d’amant et de le baiser fortement! La racaille d’expérience chevauche ensuite sa racaille, s’enfonçant la tige aux creux de ses abysses anales! Il défonce ensuite le fion du jeune avant de se masturber et d’exploser sur les abdominaux de l’autre. Le jeune fait de même jusqu’au déversement de son nectar!

Panne des sens

déc 8

Se retrouver au plumard avec un aussi beau caïd a jeté Kamal dans un grand désarroi. Incapable de se concentrer il suçote et bécote sans y mettre toute la conviction et l’expérience nécessaire. Daniel a beau le masturber, se laisser faire, rien n’y fait. Une idée ! Si tu mettais un masque tu pourrais faire mieux. Aussitôt dit aussitôt fait. Les résultats ne se font pas attendre. Devenu aveugle, Kamal tourne ses sens vers le toucher et le goûter et devient une véritable pompe à pine. S’aidant des deux paluches il fouille le baba de Daniel astique et se laisse astiquer, défonce et se laisse défoncer, sursautant au moindre contact sur sa peau, sur son mandrin, sur ses fesses. Daniel de son côté apprécie cet aveuglement temporaire et détaille chaque recoin du corps parfait de son mec : ses fesses d’abord mais aussi ses gigots, son abdomen plat et bien bâti, ses membres athlétiques. Certaines inhibitions tombent quand on peut observer à la dérobée et c’est dans un beau concert de grognement que les deux s’épanchent l’un sur l’autre.

Turbinage de fion de bon matin donne de l’entrain

déc 8

Niquer dans la salle de bain le matin avant de partir travailler, vous met en forme pour toute la journée. Et en avant pour un roulage de pelle, des caresses et des branlettes pour vous aiguiser l’ appétit et faire monter le désir. Les sens à fleur de peau, les zgegs se mettent au garde à vous, les gâteries orales et les étreintes se succèdent dans l’eau tiède du bain. Excités à bloc par ces préliminaires, les individus vont poursuivre leur péché de chair dans la chambre. Léchage et titillement de rondelle, pénétrations anales à grands coups de gode et enculade dans tous les sens et à tout va vont s’enchainer. Le phallus en feu, l’enculeur va se délecter à ramoner l’oignon de son partenaire gémissant et l’amener jusqu’à l’orgasme avant de craquer à son tour dans sa bouche.

Orgie entre copains

déc 8

Plus on est de fous, plus on jouit, pourrait-on dire… Une quantité ahurissante d’hommes plus séduisants les uns que les autres se sont donnés rendez-vous chez l’un d’eux, connu pour organiser les meilleures partouzes entre mecs de toute la ville. Si certains sont encore habillés, la plupart se sont mis à l’aise et semblent chauds bouillants. On se touche, on s’embrasse, on se caresse, pour que tout le monde finisse complètement déshabillé. Les premières pipes commencent à pleuvoir, marquant le coup d’envoi d’une séance de baise pure comme on y assiste trop rarement… Enfilé sur un pieu plus dur que du roc, un jeune brun de vingt ans crie à pleins poumons sous les regards ébahis de l’assistance, qui se jette bientôt dans la mêlée pour l’imiter. Tout le monde pénètre tout le monde, se fait sucer, jouit, se branle… À quand la prochaine soirée ???

Corps à corps entre mâles

déc 8

Quand il a répondu à l’invitation de son ami, ce beau gosse brun de vingt-cinq ans ne se doutait pas qu’il tomberait sur lui presque nu, en train de l’attendre sagement dans son lit… D’un seul regard, tout est dit. Le caïd laisse tomber sa chemise et montre son torse robuste à son garçon, qui le lèche avec sensualité. Notre beau brun a tout juste le temps de se mettre à l’aise qu’il sent son phallus être engloutie dans un abricot chaud et profond, une bouche saliveuse à souhaits qui monte et descend le long de son sexe. Bandés à fond, les deux amants se lancent dans une série de caresses de plus en plus suggestives, frottant leurs verges l’une contre l’autre et laissant leurs langues glisser dans les moindres recoins de leur corps. Allongé sur le ventre, le visiteur sent l’organe dressé de son monsieur s’enfoncer en lui doucement, avant d’imprimer une cadence qui les mène tout deux dans un tourbillon de plaisir…

Baiser attaché : quel pied

déc 8

Quoi de plus normal que de satisfaire ses pulsions sexuelles quand le désir vous envahit tout entier. Ce couple gay ne va pas se priver et de surcroit pimenter quelque peu leurs ébats en s’attachant. Sont prévus au programme du jour : baisers, turlutes, caresses orales, anulingus, 69, chevauchées anales, levrettes, branlettes.. en bref tout un florilège de positions les plus extatiques les unes que les autres. Les deux mâles vont se donner à fond et se lancer sans aucune retenue dans une partie de corps à corps effrénée à la conquête du plaisir des sens et de le plaisir charnelle extrême.

En toute intimité

déc 8

Voilà un spectacle auquel on assiste beaucoup trop rarement… Nous sommes dans l’intimité totale d’un beau lascar robuste à l’apparence tout simplement parfait, qui ressent bientôt de terribles démangeaisons au niveau du caleçon. Plongeant finalement sa main entre ses jambes, il saisit son gros sexe déjà un peu palpitant et réalise qu’il a une furieuse envie de sexe. Grâce à ses gestes suaves et experts, il ne tarde pas à avoir une érection phénoménale se branle allègrement en regardant la petite caméra qu’il a placée dans sa chambre. Ivre de plaisir, notre beau gosse se tortille dans tous les sens et nous laisse admirer les moindres recoins de son postérieur, une rondelle ferme et solide comme du roc qu’il agite tout en continuant sa séance de branlette. Se sentant sur le point de craquer, notre homme se remet sur le dos et nous honore de longs traits d’éjaculation qui viennent s’écraser sur les replis saillants de ses muscles.

Pipes, menottes et sodomies

déc 8

Deux potes se retrouvent pour tirer un coup. Après avoir proposé à son compagnon de baise d’utiliser des menottes en cuir pour agrémenter leurs ébats sexuels, les deux hommes vont se foutre déshabillé et se diriger vers le lit pour niquer. Le brun va alors s’allonger sur le dos cuisses grandes ouvertes et laisser le soin à son partenaire de lui tailler un pompier. Puis pour aiguiser également l’appétit de son garçon, il va lui retourner le compliment avant de continuer sur un 69 des plus jubilatoires. Simultanément, l’un sur l’autre, tête bêche, les deux mecs vont se bouffer le phallus avec ardeur et s’étreindre avec passion. Leurs verges ayant atteint leur érection♀4tumescence maximale, le monsieur au teint hâlé va se laisser menotter par son copain et se retourner pour se faire lécher le troufignon. L’anulingus ayant exalté leurs sens à l’extrême, ils vont chacun leur tour se sodomiser sans relâche jusqu’à atteindre l’orgasme.

Les quatre fantastiques ont la trique !

déc 8

Quatre magnifiques étalons se retrouvent dans une villa ensoleillée ce dimanche et ces coquins comptent vraiment en profiter pour bien se détendre. Les gars excités vont droit au but et ne s’embarrassent pas des g-strings, caleçons et autres préliminaires superflus aujourd’hui. Ce qu’ils veulent, c’est se goinfrer de bite ! La piscine est un terrain de jeu, ou plutôt de baise, idéal pour eux : caresses, pipes endiablées et autres jeux cochons se font dans l’eau, ce qui n’empêche pas, de temps à autre que des couples se forment et aillent à l’intérieur de le bercail pour s’enculer ou se pilonner la gorge au cours de 69 torrides. Mais le plein air et la nature restent quand même une préférence avec des duos qui deviennent parfois des trios : pendant qu’un mec se fait prendre, les autres se font sucer par celui-ci ou se pompent entre eux. De gros godes prennent aussi le relais des pines et les pénétrations musclées dans le fondement sont des gourmandises qui plaisent à nos lascars. Ils sont inépuisables ces virils cochons, toutes les postures y passent et même quand ils finissent par crémer leur foutre crémeux, ils ne semblent pas vouloir s’arrêter là !

Le mec aux baskets

déc 8

Le caïd aux baskets est de retour. Toujours accro sur son soulier fétiche, il se masturbe avec sa godasse à la main sur une chaise dans la salle d’attente du gym. Entrant en trombe, le coach le surprend en franchissant la porte et tout de suite saisit la balle au bond. Saisissant son maillet, il saisit et immobilise la tête du tennisman aux baskets et lui donne son zgeg à astiquer. Tiens prends ça ! L’individu se l’enfonce dare-dare au fond de la gorge, la pourlèche, lui chatouille les testicules de la langue, s’y frotte. Cette fois, complètement nu, il profite de la posture du manche du coach pour s’empaler sur le pieu luisante. Un solide serre couilles retarde son éjaculation. Il se ramone le troufignon longuement avant de changer de position. Tous deux sont des gymnastes accomplis, on voit le taf poindre dans leurs muscles et dans leurs réactions. Sur le dos, bien cambré, le coach se déhanche pour pousser sa verge au fond du panier. Enfin, bite en bouche, le lascar aux baskets absorbe une forte ration de spermoïde immobilisant. C’est l’extase !