OMG…. Baise hardcore et brutal pour une femme plus que débutante !Un site utilisant WordPress< /p>

sex hot video

Vidéo de cul : Moches

OMG…. Baise hardcore et brutal pour une femme plus que débutante !

avr 3

Lorsque j’ai lancé la vidéo, j’ai été surprise de voir cette poule obèse à la peau laiteuse. Son corps ne me donnait pas d’images coquines sur le moment. Puis j’ai vu débarquer deux mecs sexy avec des stimulateurs. Là, j’ai compris que cela allait chauffer pour les trous de la jeune femme. Ils vont la fister et lui élargir sa grosse vulve rasée de près. Elle ne rechignera pas à sucer un phallus bien dure tout en ayant le vagin exploré par une main baladeuse. Les lascars vont utiliser leurs sex toys et les enfoncer dans chacun des orifices gras et juteux de la démone obèse. Dans cette position, je comprends mieux sa venue. Un double dong enfoncé dans le conduit anal, elle réclamera davantage de coups de bites dans les trous. Après une dernière salve de coups de reins dans la moiteur de la jeune femme obèse, nos amis viendront éclabousser leur sperme chaud sur son visage comblé de désir.

Casting porno d’un couple coquin

fév 16

La jolie Candice que j’apprécie particulièrement en tant que femme fait passer aujourd’hui un casting à un jeune couple amateur. Ils ont très envie de s’essayer au libertinage et surtout de passer devant le kodak. Ils ont envie que leur vidéo soit diffusée sur le net pour que tout le monde puisse se masturber dessus après l’avoir téléchargée. Candice va laisser ce jeune couple s’amuser tranquillement entre eux et va discrètement faire entrer un hardeur pour proposer un peu de nouveauté à cette jolie blondinette. Le garçon n’est pas tout à fait d’accord mais cédera dans le feu de l’action au désir de son amie de coeur aux petits rotoplos. Il va la regarder s’occuper d’une autre bite que la sienne et cela va fortement l’agacer. En tout cas nous on prend beaucoup de plaisir à la regarder se faire prendre par une autre queue et surtout crier et gémir de plaisir comparé au début de la scène où elle baise avec son propre mec. Je pense sérieusement qu’il y a des questions à se poser.

Grosse paysanne défoncée dans l’enclos des vaches

déc 19

La campagne, c’est idéal pour respirer du bon air, s’occuper des animaux et bourrer comme un dingue de grosses paysannes ! Une espèce d’énorme cochonne est déshabillé en train de traire sa vache lorsqu’un type débarque (avec un masque de tête de taureau !) et lui enfonce directement son mega braquemart dans la bouche. Sans lui adresser un mot, il commence à littéralement défoncer cette grosse bouche juteuse, jusque dans la gorge. La paysanne est aux anges mais veut maintenant se faire ramoner la vulve. Le mari la retourne et prend sa moule aussi violemment qu’il a pris sa bouche. La paysanne est toute crottée de terre et de boue ; le monsieur l’allonge sur le dos pour se branler dans ses géants miches naturelles. Il lui reprend la fente pour se réchauffer et se remet à la défoncer franchement, à gros coups de reins. La grosse jouit comme une pute et continue de gémir lorsqu’elle se reçoit tout le nectar de l’homme-taureau sur la tronche. Décidément, rien ne remplace la campagne. Une vidéo vivifiante !

Authentique mature aux gros obus

déc 16

Voilà une vraie mature pure et dure qui va vous faire proprement halluciner. Elle a un corps rond et voluptueux, une paire de rotoplos comme on n’en fait plus et une géante chatte poilue à faire pâlir. Comme elle affectionne faire triquer tous les garçons à la ronde, elle a accepté de tourner une vidéo pour nous faire étalage de ses talents. Le monsieur qui la filme sait qu’il a une chance inestimable et bande déjà comme un porc. Il enfonce d’ailleurs sans plus tarder dans l’abricot de Madame qui, en levrette sur le lit avec ses grosses fesses en arrière, reçoit ce membre dressé comme le messie. Après avoir suffisamment humecté sa verge de mouille, le lascar réalise notre fantasme à tous : une bonne branlette dans les melons de la garce ! Sa pine s’engouffre dans ces deux montagnes de chair, s’y perd complètement, puis ressort pour s’engouffrer de nouveau dans la foufe trempée qui s’offre à lui. Il adore la voir se foutre son gros sex toy rouge dans le minou et se branle frénétiquement, puis la rebaise, sans cesse, jusqu’à recouvrir son énorme poitrine de semence.

Matures et rondes

déc 11

Dans cette famille obèse, mère et fille majeure, s’adonnent toutes les zgegs qui franchissent le pas de la porte. Cette fois c’est Paul le livreur qui se fait offrir le couple gros cul, gros nichon, bedon rond… L’action commence dès qu’il a jeté le pantalon. Les deux ogresses empoignent le membre du lascar et le sucent et l’astiquent avant de l’agiter frénétiquement entre leurs gigantesques flotteurs. Notre bougre est au ciel, littéralement couvert de sueur, de bave et de mouille. C’est une débauche pour les mains, il y a toujours une fesse ou une mamelle à portée des doigts. Les orifices par contre demandent plus d’application. Bien enfouis au fond de leur caverne de peau, les vagins sont sous la protection rapprochée des arrière-trains ou alors à l’ombre d’un repli ventral de bonne guerre. Quand enfin il atteint le sexe de la garce, la trentenaire s’acharne sur sa paire de flotteurs pour faire monter les sensations de l’épiderme vers le système nerveux et éveiller la pulsion qui agite les muscles de son large orifice. Ainsi stimulé, l’intérieur du vagin d’Émilie roule comme un grondement d’orage et procure à la racaille une masturbation sans qu’il bouge les hanches. La bonasse vient vite et s’empresse de retourner l’ascenseur à la milf et dégouline maintenant de désir. Le tableau est à la fois grotesque et touchant, on réalise ainsi comment la nature peut reconquérir ses droits en toutes circonstances.

Papy et son pote se tapent la vieille soubrette naïve…

déc 9

Bon je sais que je ne vais pas être très originale, mais voilà encore une scène que j’aurais aimé tourner. Nous avons une blondasse mature qui est avec un papy et qui va se faire tripoter. Il lui touche la minette et lui caresse les babas. Il va même aller jusqu’à lui enlever sa petite culotte pour renifler ses bonnes odeurs intimes qu’il n’a pas senties depuis de nombreuses années. La blondasse qui est une soubrette va adorer se faire à manger le clitoris par ce vieux papy et ira même jusqu’à s’accroupir devant le canapé pour lui faire une belle fellation goulue. Tandis qu’elle en train de se faire ramoner la moule par le papy, un camarade à lui va passer et c’est maintenant deux queues qu’elle va avoir à satisfaire. Bien évidemment celle du jeune homme est plus vigoureuse et plus en forme que celle du papy mais la combinaison des deux, donnera un trio exceptionnel qui je vous le rappelle, m’a bien fait envie.

Le cuisinier se mijote une truie

déc 8

La grosse fermière vient visiter le cuisinier pour le diner. Ensemble, ils trinquent et se gavent de nourriture. Ils sont deux bons vivants et sont obsédés par le sexe et la bonne chère, ce qui les rend parfaitement compatibles. Lui est fervent de l’abondance et elle sait comment satisfaire un caïd… Une fois bien repus et bien saouls, ils sont fin prêts à s’amuser pour vrai. La grosse dame enlève ses vêtements et libère le zgeg du cuisinier. Il se bourre la face dans les énormes seins de la fermière pendant qu’elle le branle comme une déchaînée. Il a tellement envie de la défoncer qu’il en bave. La vodka coule à flot et il est bandé comme un cheval. Il cherche par tous les moyens, dans les replis de l’ogresse, un orifice dans lequel se vautrer. Il finit par trouver et s’active avec ardeur dans le fessier de sa maîtresse en transe. Elle branle de partout et le cuisinier la fait rebondir sur son bassin à chaque coup de queue. La scène est si cochonne qu’on dirait deux animaux qui s’accouplent… Le nectar giclera bientôt et la grosse dame aura son dessert !

Trois lascars ont trouvé la faille

déc 7

Les rendez-vous chez le docteur n’ont rien de bien réjouissant pour la plupart des chattes en chaleur mais la séduisante nénette a trouvé une clinique dans les petites annonces qui promet de faire des prodiges sur les inhibées sexuelles. Dans la salle d’attente, la jolie feuillette fébrilement un magazine et mouille abondamment. C’est une angoissée qui répugne à rencontrer un professionnel pour ce genre de choses. Dans l’endroit à côté, trois copains se préparent à la rencontre en consultant son dossier. C’est la dernière patiente de la journée et celle-là, ils lui feront le service complet avant de rentrer à la bicoque. La magie opère, la pute se sent la reine au milieu d’un harem de copains qui la matent, la déshabillent, lui font écarter les jambes alors qu’elle cède à toutes leurs exigences complètement impuissante. Elle subit le spéculum avec un certain plaisir. Elle subit les contacts rectaux et vaginaux, la palpation des rotoplos et l’auscultation avec une impatience qu’elle ne se connaît pas. Quand ils lui présentent leur bite à tour de rôle et qu’ils utilisent en elle divers instruments qui se trouvent dans la salle d’examen, elle ne se contient plus et mouille la table. Elle souhaite vivement avoir ces bites profondément en elle. Elle les aura toutes les trois et une averse de nectar inondera ses lunettes qu’elle n’a jamais songé à enlever de peur de perdre un instant l’image de tout ce qui lui arrive de merveilleux. Elle reviendra subir son examen beaucoup plus souvent maintenant qu’elle a trouvé les bons médecins.

Une débauche pour tous les âges

déc 2

Une belle mère s’adonne tout bonnement aux tâches ménagères dans sa cuisine. Elle en est à préparer le souper lorsque le copain de sa fille arrive sans préavis. Comme la mignonne est absente, sa mère invite le jeune homme à partager le repas avec elle en attendant sa compagne. Il accepte et les voilà tous deux devant une bonne bouteille de vin. Rapidement, l’individu devient excité à l’idée de se taper la dame de sa Valentine. La gonze le sent bien et se dit qu’elle pourrait en profiter… Elle se lève et le bogoss la suit. Subitement, elle se penche et lui défait son pantalon, extirpe sa belle graine lisse et se l’enfonce dans la bouche. La racaille n’en demandait pas tant ! Il se laisse ramoner par cette bouche bien exercée et y prend un malin plaisir. Il la relève et la place de dos, relève sa jupe et lui plaque son membre viril dans l’arrière-train en un instant. La perverse crie de plaisir. Sur le fait, un ami se pointe à l’improviste et tombe sur cette scène complètement débridée. La meuf l’invite à se joindre à eux…

Une grosse à la chatte boulimique

nov 30

Une femme bien en chair est installée sur son canapé en petite culotte, elle est vraiment très ronde avec des flotteurs énormes qui lui tombent sur l’estomac. Elle est en train de lire un magazine de charme. Cette lecture l’excite drôlement et elle commence à se pétrir les babas, à se sucer les ballons et sa main descend naturellement vers sa grosse chatte affamée. Elle écarte son slip pour se chatouiller le haricot et sa foufoune affamée s’ouvre largement pour accueillir un vibromasseur en verre rouge. L’entrée est tellement béante qu’elle en ajoute un autre. Vous croyez que ça lui suffit ? Eh bien non, elle s’en enfourne un troisième et là, elle couine de plaisir comme une truie en chaleur. Elle a une cramouille boulimique l’imposante femme et pour la rassasier, elle se fourre un gigantesque concombre suivit d’une belle aubergine puis d’une quille de bowling mais rien n’est assez gros pour combler son énorme motte poilue alors elle sort les grands moyens en se fourrant un mastodonte, un godemiché noir taille XXL et là vous pouvez me croire la grasse n’en peut plus et son orgasme est très puissant et bruyant.